En 2018, la Préfecture d’Isère a exigé des communes ainsi que de la CCMV la réhabilitation du système d’assainissement relié à la station d’épuration situé à Fenat (Villard-de-Lans). L’État a constaté que les efforts déployés pour la réduction des eaux claires parasites était encore trop faible pour permettre à la station d’épuration de Fenat de bien fonctionner.

© VJuraszek/CCMV

 Les eaux claires parasites, c’est quoi ?

Ce sont des eaux propres : les eaux de pluie, eaux de fonte des neige, d’infiltrations de nappes et de cours d’eau. Ces eaux ne devraient pas se retrouver dans les réseaux d’eaux usées. Elles peuvent aller directement dans le milieu naturel.

Pourquoi doit-on les réduire dans nos réseaux d’assainissement ?

Ces eaux viennent surcharger les réseaux d’assainissement, et les faire déborder. Cela oblige nos pompes et nos ouvrages à fonctionner davantage que prévu. Les consommations d’énergie sont démultipliées inutilement. Enfin, ces eaux « trop propres » et trop froides empêchent les bactéries de la station d’épuration d’assurer le travail épuratoire au maximum de leur capacité. En savoir +

 Les grands travaux à venir…

Pour atteindre ensemble cet objectif, un schéma directeurd’assainissement a été approuvé en septembre 2021 par le Conseil communautaire puis par chacune des communes du Plateau.
*Qu’est-ce qu’un schéma directeur ? C’est un ensemble de documents qui permettent de planifier les grands travaux nécessaires pour résoudre les problèmes actuels et répondre aux besoins futurs.  

Il se compose :
d’un état des lieux
d’une campagne de mesure
d’une analyse du fonctionnement du réseau
d’un programme de travaux

Les objectifs de ce grand plan pour l’assainissement :

  • Réduire les eaux claires du réseau d’assainissement (objectif N°1)
  • améliorer la connaissance des réseaux
  • renouveler de manière régulière les réseaux d’assainissement
  • optimiser le fonctionnement des ouvrages existants
  • investiguer de manière régulière (au minimum tous les 3 ans)
  • contrôler les branchements eaux pluviales/eaux usées
  • récupérer les graisses issues des métiers de bouche

Pour atteindre ces objectifs, 112 opérations sont prévues sur les 6 communes du Plateau pour un montant total de 20 Millions d’€ prévus sur les 15 prochaines années.

Cartographie des travaux envisagés

Les travaux s’organisent en plusieurs phases :

  • Phase 1 : État des lieux, analyse de la situation actuelle
  • Phase 2 : Campagne de métrologie
  • Phase 3 : Investigations complémentaires
  • Phase 4 : Analyse du fonctionnement du réseau et des ouvrages structurants
  • Phase 5 : Proposition de scenarii et élaboration du schéma directeur d’assainissement

Cliquez sur la commune qui vous intéresse pour voir la carte des travaux envisagés :

Autrans-Méaudre | Corrençon-en-Vercors | Lans-en-Vercors
Saint-Nizier-du-Moucherotte | Villard-de-Lans | Réseau intercommunal


Les lingettes, même dites biodégradables, se jettent avec les ordures ménagères dans un sac fermé.
>> En savoir + : Les lingettes, un désastre pour nos canalisations


Pour aller plus loin :