Les déchets collectés sur notre territoire sont acheminés sur des sites de traitement distincts.

Le transit des déchets

416_image2

Les déchets collectés sur notre territoire sont ensuite déchargés sur le quai de transfert appartenant à la Communauté de Communes et situé sur l’Ecosite du Vercors. Trois alvéoles de stockage sont présentes pour les ordures ménagères, les recyclables et le verre. Ces matériaux sont ensuite rechargés.

  • Le verre, dans une semi-remorque pour être évacué par la société OI Manufacturing vers son centre de recyclage du verre, situé sur la commune de Lavilledieu en Ardèche.
  • Les recyclables secs et les déchets ménagers non recyclables sont évacués séparément vers le site de traitement du SICTOM de Penol.
  • Les cartons sont mis dans des bennes, transportés et recyclés par la société Paprec à Varces.
  • Le papier est directement évacué à Voreppe après la collecte sur le site de Véolia Environnement, puis acheminé à Golbey dans les Vosges pour le recyclage.

Le tri des recyclables secs

416_image3
Le tri est délégué au syndicat intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères (SICTOM) de la Bièvre auquel adhère la CCMV. L’ancien centre de tri exploité par la société SERNED ayant fermé, les emballages recyclables issus des conteneurs jaunes de notre territoire sont réacheminés vers Rillieux la Pape (69).
Quatre matériaux sont triés : les cartonnettes, le métal (aluminium et acier), les briques alimentaires, et tous les emballages en matières plastiques sauf les films souples. Conditionnés ensuite en balles, ils sont acheminés vers les usines de recyclage. Pour 2016, 359 tonnes ont été livrées à Penol. Parmi ce tonnage on constate en moyenne pour 2016,  18 %  d’erreurs de tri.

Le traitement des déchets ménagers non recyclables

416_image4

Deux étapes pour le traitement :

  • L’UTVDM (Unité de Traitement et de Valorisation des Déchets Ménagers) :
    Cette unité est gérée par le groupement SERPOL/SERNED/BIOVALIS depuis le 1er janvier 2012 et pour 3 ans renouvelables 2 fois. Mis en service depuis août 2012, il s’agit d’un traitement mécano-biologique : après réception des ordures ménagères, les matières fermentescibles sont séparées afin de les stabiliser avant enfouissement, tel que le prévoit la directive européenne du 26/04/1999. Cette solution de traitement a pour avantage de réduire la quantité de matière résiduelle à enfouir dans l’installation de stockage et donc de prolonger la durée de vie du site.
    3491 tonnes de déchets ménagers ont été traitées en 2015 pour  la CCMV.
  • L’ISDND (Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux) :
    Cette unité est gérée par le groupement SERPOL/SERNED/BIOVALIS depuis le 1er janvier 2012 et pour 3 ans renouvelables 2 fois.
    Un arrêté préfectoral autorisant le SICTOM à poursuivre l’enfouissement a été rendu le 27/01/2006.
    Nature des traitements : l’ISDND ne reçoit que les déchets ultimes, refus de centre de tri, refus de UTVDM, et les encombrants de déchèterie.